La thérapie brève appartient au domaine de la psychothérapie comportementale.

Elle traite, sur une durée réduite, un certain nombre de troubles et est une bonne réponse pour les personnes qui n’ont pas le temps de suivre un programme long et astreignant et dont les troubles qu’ils rencontrent ne nécessitent pas forcément une thérapie de longue haleine.

toucher2

Origines de la thérapie brève:

 

Cette thérapie est née aux États-Unis, dans les années d’après-guerre. Elle est le fruit d’un travail de recherche mené par l’école de Palo Alto.

Elle se différencie d’une psychanalyse ou d’une psychothérapie traditionnelle, en ce sens que, comme l’évoque son nom, sa durée est limitée dans le temps :

  • en général, une thérapie brève dépassera rarement le nombre de 10 séances ;
  • une psychanalyse ou une psychothérapie peuvent aller de plusieurs semaines à un an et parfois plus.

Cette thérapie, de par son aspect rapide, s’adresse à des troubles pouvant être rapidement résolus.

On ne traitera donc pas par thérapie brève des pathologies lourdes qui restent du domaine réservé à la psychiatrie ou à une psychanalyse plus longue.

 

ouieThérapie brève : troubles traités:

 

Comme évoqué précédemment, les troubles traités par une thérapie brève sont des troubles du comportement, plus aisément résolubles que des maux tels que :

  • les blocages ;
  • les phobies et les TOC légers ;
  • un problème de gestion de nos émotions ;
  • un manque de confiance en soi ;
  • des traumatismes légers ;
  • certains problèmes psychologiques…
Menu Title