Je vous propose un test…

ETAPE 1

OUVREZ VOS DEUX MAINS DEVANT VOUS

ETAPE 2

REGARDEZ VOTRE MAIN DROITE
ET DITES-VOUS QU’ELLE VOUS REPRESENTE DEPENDANT DE LA CIGARETTE

ETAPE 3

REGARDEZ VOTRE MAIN GAUCHE
ET DITES-VOUS QU’ELLE VOUS REPRESENTE LIBRE

QUELLE REPRESENTATION PREFEREZ-VOUS?

La gauche, n’est-ce pas?
Et pourtant vous fumez toujours. Vous ne parvenez pas à consciemment à vous raisonner. Quelque chose vous bloque.
Essayez une solution qui marche. Essayez l’hypnose!

stock-photo-72136087-ladder-of-success-concept-in-blackboard-1

Comment est-ce que je procède?

Je vous guide vers un état de conscience modifiée appelée aussi transe hypnotique et m’adresse à votre inconscient par des suggestions destinées à vous aider à trouver en vous les ressources pour arrêter de fumer. Par exemple, l’association tabac-nausées, le plaisir de respirer, le désir de se débarrasser d’un produit toxique, de vaincre une dépendance ou d’être à nouveau présent à son corps sont autant de suggestions dont vous pouvez vous saisir pour vous conduire vers le sevrage tabagique …

En une à deux séances, je vous aide à balayer les croyances qui vous empêchent d’avancer, et à ancrer dans votre inconscient les messages qui vous permettront d’atteindre votre objectif d’arrêt du tabac. Une seule séance d’hypnose peut suffire, mais il se peut que vous rencontriez des difficultés et je vous propose alors une ou deux séances de soutien pour confirmer ou poursuivre le détachement. Si le sevrage n’apparaît toujours pas, il ne sert à rien de multiplier les séances. Il faut attendre quelques semaines avant de renouveler le traitement d’hypnose.
La première séance dure en moyenne 1h30 mn. Le coût total est de 110 euros.
Une deuxième séance est prévue si vous en ressentez le besoin. Elle servira de séance de renforcement et d’ajustement. Elle est incluse dans le prix.

 

1- j’évalue avec vous en amont lors de la première partie de séance:
  • les liens de dépendance : gestes, drogue, obsession.
  • Les motivations
  • L’environnement familial et professionnel (favorable ou défavorable).
  • Les éventuelles désintoxications précédentes.
  • Les risques d’effets secondaires : prise de poids, dépression, anxiété sont les principaux.

Lors de cet échange, la qualité de notre relation de confiance est décisive.

 

2-La seconde partie de séance: la séance d’hypnose:

Le recueil de ces informations me permet par la suite de mettre au point les suggestions et la stratégie conduisant à l’arrêt du tabac que je vous délivre pendant la séance d’hypnose pour vous permettre d’arrêter de fumer.

 

Quel type de fumeur êtes-vous?

vue

Vous fumez par automatisme :


Vous ne vous rendez
même plus compte du geste lorsque vous allumez une cigarette, vous fumez par habitude, par réflexe. Cet
automatisme peut avoir été initié par un déclencheur externe tel que conduire, déjeuner, prendre une pause, parler au téléphone, lire le journal,écouter la télévision, etc. Il peut aussi s’agir d’un déclencheur interne d’ordre émotif comme la frustration, le plaisir ou l’anxiété, etc.


ouieVous fumez par stimulation :

 

Pour vous, fumer permet de retrouver votre énergie!
Avoir l’esprit clair, augmenter votre concentration, remonter le moral, vous calmer, vous permettre une pause ou encore pour un moment de relaxation.


toucher2Vous fumez par plaisir :

 

Pour vous, la cigarette procure une décharge de plaisir, « c’est mon plaisir du matin, je vais trouver cela dur de m’en passer! ».

goutPar dépendance :

 

Une dépendance psychologique s’installe insidieusement depuis que vous avez associé le geste de fumer à un moment agréable durant votre journée (le café du matin, une pause, une activité sociale, parler au téléphone). Ainsi, vous êtes incité à fumer pour ressentir les effets agréables, le plaisir qui s’est greffé à l’action de fumer.
La nicotine peut ainsi donner l’impression qu’elle réduit votre anxiété, votre ennui et votre stress.
La combinaison de la dépendance physique à la nicotine et les bénéfices psychologiques font que le tabagisme devient une habitude tenace difficile à se départir.

Quelles sont les motivations qui vous conduisent à arrêter de fumer?

 

vueSanté
Cancer, toux, voix rauque, grossesse, palpitations, crise cardiaque, haute
pression, mauvaise condition physique.


goutMonétaire
Le coût des cigarettes ne cesse d’augmenter. Certains fumeurs dépensent
autant en achat de cigarettes qu’en épicerie ou en prêt automobile.


odoratPression d’un tiers
Un conjoint qui vient d’arrêter de fumer, les enfants de plus en plus informés et
sensibilisés aux dangers de la fumée secondaire ou primaire, un patron orienté
santé ou efficacité, le gouvernement avec ses lois répressives.


ouieChangement de croyance
Vous ne percevez plus la cigarette comme correcte, vous la considérez de plus en plus
comme un ennemi dangereux, une menace. Le changement de croyance peut
survenir lors de l’apparition d’un problème de santé chez un tiers ou chez vous-même.

toucher2Bon exemple aux enfants
Parents, certains fumeurs se sentent fautifs de devenir un mauvais exemple pour
leurs enfants

PROJETEZ-VOUS DANS UN AVENIR SANS TABAC!

Voici maintenant ce que vous allez ressentir de positif pendant votre sevrage…

 

20 minutes:

Votre pression sanguine et votre rythme cardiaque vont diminuer.


8 heures:

Les taux de nicotine et de monoxyde de carbone dans votre sang diminuent de moitié, le taux d’oxygène revient à la normale.


24 heures:

Le monoxyde de carbone est éliminé du corps.
Les poumons s’éclaircissent et commencent à éliminer les mucosités, sécrétions et résidus générés par le tabac. Il est fréquent que vous soyez incommodé par une boule dans la gorge.


48 heures:

Le risque de subir une crise cardiaque commence à diminuer. Il ne reste plus de nicotine dans le corps. Attention, une fausse croyance circule à ce sujet à l’effet que la nicotine reste dans le corps jusqu’à six mois ! Le goût et l’odorat s’améliorent considérablement. Parfois des picotements se font sentir au niveau de la langue.


72 heures:

La respiration devient plus facile. Les bronches se relâchent et l’énergie corporelle augmente.


2 à 12 semaines:

La circulation sanguine s’améliore considérablement.


3 à 6 mois:

Les toux, sifflements, oppressions et problèmes respiratoires diminuent significativement. Une augmentation de 10% des capacités pulmonaires est enregistrée.


1 an:

L’ex-fumeur voit le risque d’infarctus maintenant réduit de 50%.


10 ans:

Le risque de cancer du poumon est divisé par deux par rapport à un fumeur.


15 ans:

Le risque de crise cardiaque tombe au même pourcentage que celui d’une personne n’ayant jamais fumé.

Menu Title